Actualités - ConseilsConseil

Le gazon autrement

PICT59311

Comment avoir un gazon plus écologique et plus économique, tout en conservant son esthétique ?

Oublions le gazon anglais bien vert, dense, court et sans aucune mauvaise herbe, qui réclame un arrosage abondant, des engrais, un désherbage sélectif, une scarification, de l’anti mousse, une tonte hebdomadaire… Il est finalement très coûteux en temps et en argent, et résiste mal à la sécheresse estivale.

En premier lieu votre gazon doit s’adapter à vous et non l’inverse (selon vos envies et le temps que vous avez à y consacrer), il doit également s’habituer à la nature du sol, ainsi qu’au climat.

Choisissez bien votre semence: favorisez les gazons rustiques ou des mélanges avec du trèfle. Évitez les gazons trop spécifiques qui demandent souvent beaucoup d’entretien et ne sont pas toujours adaptés à nos climats.

Définissez la bonne surface, si vous avez un grand terrain, pourquoi ne pas envisager de laisser des zones en friche maîtrisée avec 2 à 3 coupes par an, ou encore semer des zones de jachère fleurie, ce qui réduirait les surfaces de tonte.

Augmentez la hauteur de coupe à plus de 7 cm (position 2 ou 3 sur votre tondeuse), votre gazon deviendra plus dense, ce qui empêchera les mauvaises herbes de l’envahir, la terre gardera également mieux l’humidité et par conséquent il restera vert plus longtemps.

Affûtez bien la lame : une lame mal affûtée broie au lieu de couper net ce qui fragilise la plante en accélérant l’évaporation. Cela fera également moins forcer votre tondeuse, réduisant du même coup la consommation d’essence.

Tondez en mulching (broyage de l’herbe), cela apportera de la matière organique et évitera son évacuation en déchet vert.

Le saviez-vous ? En passant la tondeuse du centre de votre parcelle vers l’extérieur vous permettez aux insectes auxiliaires de s’échapper et d’avoir la vie sauve.